printemps sec et été torride dérèglement climatique .

ici on parle météo et tout ce qui s'y rapporte (sécheresse, dérèglement climatique, phénomènes extrêmes etc.)
Règles du forum
Quelques règles de bon sens à lire et à suivre SVP ... ;)

- Prendre du plaisir et donner du plaisir dans l'utilisation de ce forum, il est fait pour ça !
- Bonne humeur et courtoisie sont de rigueur !
- A l'inscription d'un nouveau membre, passer par la case Présentation ! (Vous ne toucherez pas 20.000 francs) viewtopic.php?f=5&t=13052
- Avant de poster un nouveau sujet, réfléchir à la meilleure rubrique pour le poster : éviter de tout poster dans "Vos sorties et celles des champis", ça devient illisible ... viewtopic.php?f=2&t=13139
- Avant de poster les premières photos, voir le mode d'emploi viewtopic.php?f=4&t=8329
- Dans les posts, ne jamais donner d'éléments précis d'identification : nom/prénom, adresse mail, numéro de téléphone, endroit précis de cueillette; sauf bien sûr par messages privés (MP)
Avatar du membre
Pat25
Grand posteur
Grand posteur
Messages : 8746
Enregistré le : 15 sept. 2013, 10:04
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pontarlier (25) haut-Doubs

printemps sec et été torride dérèglement climatique .

Message par Pat25 » 08 mars 2015, 09:31

depuis quelques années , on s'aperçoit d'un changement du climat , jadis les printemps étaient très humides , un bien pour mère nature et
depuis deux à trois ans cela change , je vous parle de ma région et de l'est de la France , 2014 avait été le printemps le plus sec de ces vingt dernières
années , un triste record d'à peine 18 mm de pluie en presque 3 mois et je vois 2015 dans la même configuration alors j'ouvre ce sujet pour
savoir si c'est la même chose dans d'autres régions , seul point positif , il reste encore de la neige sur les hauteurs du Jura et du Doubs en altitude , on
pourra sauver notre saison mais il faudrait pas que cela dure trop longtemps , bonne journée à toutes et tous :happy: :happy:
Modifié en dernier par Pat25 le 05 juil. 2015, 16:57, modifié 5 fois.
Image

Avatar du membre
kriss
Ecrivain
Ecrivain
Messages : 9471
Enregistré le : 01 août 2011, 09:23
Etes vous un robot : Non
Localisation : Près d'Angers (49)

Re: le printemps sera t'il sec .

Message par kriss » 08 mars 2015, 10:17

Pour le moment, rien d'alarmant... ca fait du bien de pouvoir de nouveau sortir dans le jardin avec les enfants.

Les sols sont bien humides par chez moi.

Avatar du membre
Jes
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2104
Enregistré le : 06 oct. 2013, 23:45
Etes vous un robot : Non
Localisation : Versailles

Re: le printemps sera t'il sec ?

Message par Jes » 08 mars 2015, 14:25

Salut

Météo-France a publié il y a quelques jours un petit article qui répond en partie à ces questions: Focus sur les printemps extrêmes

Les chiffres donnés dans cet article sont des moyennes sur l'ensemble du territoire.

On voit que depuis le début des années 90 les températures printanières ont été presque toujours supérieures à la normale.
En revanche, pour les précipitations, ça reste équilibré. Ces vingt dernières années il y a eu autant de printemps excédentaires que de printemps déficitaires. Et depuis le début des années 2000, on a même eu trois des printemps les plus humides depuis 59, dont le plus humide en 2001, contre seulement deux des printemps les plus secs (mais 4 depuis le début des années 90), dont le plus sec en 2011.

2014 ne fut pas exceptionnellement sec partout, puisque le déficit national reste modéré.


Maintenant, il est clair que ces moyennes nationales ne reflètent pas les disparités régionales. Il serait intéressant d'avoir les mêmes graphiques pour chaque grande zone climatique (climat océanique, continental, méditerranéen...)

Avatar du membre
Pupuce25
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2892
Enregistré le : 20 mai 2014, 23:01
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pontarlier (Doubs)

Re: le printemps sera t'il sec ?

Message par Pupuce25 » 08 mars 2015, 21:43

Ne t'inquiète pas à ce que j'ai entendu il annonce de la pluie.

Bonne soirée :happy:

Avatar du membre
Pat25
Grand posteur
Grand posteur
Messages : 8746
Enregistré le : 15 sept. 2013, 10:04
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pontarlier (25) haut-Doubs

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par Pat25 » 15 avr. 2015, 10:38

le printemps est sec et chaud maintenant , peut on parler en 2015 de dérèglement climatique , on est à la mi avril et les températures connaissent
des records , j'habite en moyenne montagne à 830 mètres d'altitude et l'après midi on flirt avec les 20 degrés du jamais vu à cette époque de l'année
c'est l'été , heureusement que les nuits sont encore fraiches , une question me turlupine , est ce un bien pour dame nature ? je n'en suis pas sur , la neige a
presque complètement disparue sur les hauteurs du haut-Doubs et la sécheresse commence à sévir , il faut maintenant de la pluie au plus vite pour éviter
le desséchement par ce manque d'eau , décidément 2015 ressemble beaucoup à 2014 , bonne journée :happy:
Image

Avatar du membre
vinc40
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2457
Enregistré le : 18 déc. 2013, 16:44
Etes vous un robot : Non
Localisation : Landes /Gironde

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par vinc40 » 15 avr. 2015, 12:14

ici record battu Avec 31,6°C au Cap-Ferret dans l'après-midi, le record de 1893 est tombé


je ne sais pas si ça va te rassurer pat :kriz:
"Il vaut mieux être tiré à quatre épingles qu’à quatre chevaux" Ravaillac

CristaudeHauguernes
Connaisseur(se)
Connaisseur(se)
Messages : 1695
Enregistré le : 18 mai 2013, 18:45
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pyrénées-Atlantiques 64
Contact :

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par CristaudeHauguernes » 15 avr. 2015, 22:44

Bonsoir à tous,
Sujet très intéressant et qui nous inquiète et préoccupe tous, notamment en rapport avec nos activités et centres d'intérêt. Je vais apposer ma pierre à la réflexion collective, sur la foi de relevés et observations de plus de trente ans. Ce qui nous apparaît comme une tendance lourde et irréversible au présent ne l'est pas forcément, le climat est particulièrement déjanté depuis quelques décennies mais dans le fond on ne sait pas trop où il veut en venir, surtout qu'en vous lisant on note des infléchissements parfois diamétralement opposés propre à certaines régions voisines. Je vais donc vous parler de l'exemple du sud-ouest que je connais un peu mieux et développer quelques cas précis...
1 Depuis la fin des années 80, au sortir des grands hivers froids 1985, 1986 et 1987, le sud-ouest a vécu pendant près de 25 ans sous le régime d'un climat plus sec, notamment les hivers, qu'à son habitude et beaucoup, j'en étais, ne doutaient plus que cette tendance irait s'amplifiant dans le courant du 21ème siècle, surtout que cela semblait concorder avec ce que les experts nous assuraient. Plus jeune, dans les années 70, je me souviens d'hivers de pluie, parfois très pluvieux mêmes et de longues séquences de giboulées au printemps, avec quelques parenthèses (très) froides et souvent de la neige à Noël. Et donc, à partir de 1988-1989, nous avons traversé des hivers nettement plus secs avec des épisodes de pluies diluviennes très resserrés. Dans un premier temps, jusqu'en 2001 inclus, globalement ces hivers furent aussi caractérisés par une grande douceur, déprimante à bien des égards. Puis, à partir de décembre 2001, les hivers sont restés globalement déficitaires en pluie, mais sont devenus beaucoup plus froids. Nous avons connus de longues périodes de gelées parfois fortes, les -10 degrés n'étaient pas tellement rares certains matins au pied des Pyrénées. Mais, faut-il y voir l'œuvre d'un ensoleillement généreux, les morilles pointaient en deuxième quinzaine de mars.
2 Dans un même temps, hormis l'épouvantable 2003, depuis 1990 les étés ont perdu de leur superbe au pied des Pyrénées, et plus particulièrement à partir du début des années 2000, tandis que le reste du pays surchauffe, notamment l'est et le nord-est, ici, nous basculons très vite en brise marine et la grisaille générée persiste plus longtemps par blocage orographique aux abords des Pyrénées.
3 Nous avons connu des mois de mars chauds et secs entre 2000 et 2012, les valeurs dépassant nettement les 25 degrés n'étaient pas rares sous un soleil implacable à partir du 10 mars.
4 Et voilà que depuis l'hiver 2012-2013, le climat a négocié un virage à 90°, sans transition nos hivers sont redevenus extrêmement pluvieux et l'ensoleillement peau de chagrin (ce n'est pas neutre d'ailleurs dans le cycle des morilles comme j'ai pu l'écrire), les mois de mars ont été rétrogradés de 4 ou 5 degrés, recollant aux normales saisonnières voire en dessous. En contrepartie, c'est bien ce qui nous fait enrager pour la saison des morilles, les pics de chaleur atteignant ou dépassant les 30 degrés sont devenus une habitude en première quinzaine d'avril. Quant aux étés, ils sont émaillés depuis 2011 de très longues séquences de flux zonal, avec succession de perturbations très pluvieuses, d'orages violents (cf juin juillet 2014) et de chutes de températures de plus de 15 degrés. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si deux pousses considérables de cèpes se sont produites en juillet 2011 et 2014.

Voilà ce que je pensais utile de verser à votre réflexion, le climat est tendu comme un élastique en ce moment, çà semble dysfonctionner un peu partout, nos confrères du centre, du nord et de l'est désespèrent de voir revenir la pluie, nous en avons trop, mais ce récent revirement dans le sud-ouest tend à démontrer que rien n'est encore établi ni irréversible... Et plus que jamais, nous devons prendre soin de cette petite planète qui nous prête vie... Parce qu'il pourrait nous en cuire de savoir où le climat voulait en venir...

Cristau
Notre "Liberté !" au présent creuse le tombeau du vivant.
Bien peu naissent raisonnables, l'époque n'arrange rien.
Croire ne me satisfait pas, je cherche des preuves.
http://www.cristau-de-hauguerne.net/

Avatar du membre
Jes
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2104
Enregistré le : 06 oct. 2013, 23:45
Etes vous un robot : Non
Localisation : Versailles

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par Jes » 16 avr. 2015, 00:17

CristaudeHauguernes a écrit :recollant aux normales saisonnières voire en dessous.
Petite remarque concernant les "normales saisonnières", juste pour être sûr que tout le monde comprenne bien de quoi il s'agit:
Les chiffres donnés par Météo France sont des moyennes calculées sur une période relativement courte et très récente, qui tiennent donc compte de l'évolution du climat, ce qui peut être assez trompeur dans certains cas.

Exemple concret: ce graphique montre l'écart par rapport à la normale saisonnière des températures printanières sur la période 1900-2014, avec une normale saisonnière calculée sur la période 1981-2010, période comprenant beaucoup de printemps chauds. Il est évident que si la normale était calculée sur la période 1900-2014, elle serait nettement plus basse.

Image

CristaudeHauguernes
Connaisseur(se)
Connaisseur(se)
Messages : 1695
Enregistré le : 18 mai 2013, 18:45
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pyrénées-Atlantiques 64
Contact :

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par CristaudeHauguernes » 16 avr. 2015, 00:34

Oui elles sont calculées sur trente ans, parce qu'on considère que trente ans est le délai minimal nécessaire pour établir une moyenne au plus près de la réalité climatique d'un endroit donné, trente ans cela permet en théorie d'amortir voire d'annuler les effets des accidents climatiques qui faussent les moyennes en les infléchissant dans un sens ou dans l'autre. Par exemple la vague de froid de janvier 1985 tire les moyennes de janvier vers le bas, mais si dans les calculs on intègre des mois de janvier très doux comme 1990, les deux se neutralisent et on obtiendra donc un résultat à peu près fiable. "Effet de lissage". Les températures que nous avons depuis le 1er janvier 2011 sont donc comparés aux moyennes calculées entre 1981 et 2010...

Cristau
Notre "Liberté !" au présent creuse le tombeau du vivant.
Bien peu naissent raisonnables, l'époque n'arrange rien.
Croire ne me satisfait pas, je cherche des preuves.
http://www.cristau-de-hauguerne.net/

Didier
Ecrivain
Ecrivain
Messages : 5585
Enregistré le : 26 mars 2013, 13:35
Etes vous un robot : Non
Localisation : Haute Normandie, Eure, Seine maritime

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par Didier » 17 avr. 2015, 15:52


Didier
Ecrivain
Ecrivain
Messages : 5585
Enregistré le : 26 mars 2013, 13:35
Etes vous un robot : Non
Localisation : Haute Normandie, Eure, Seine maritime

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par Didier » 17 avr. 2015, 19:10


Avatar du membre
Pat25
Grand posteur
Grand posteur
Messages : 8746
Enregistré le : 15 sept. 2013, 10:04
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pontarlier (25) haut-Doubs

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par Pat25 » 25 avr. 2015, 13:12

Didier a écrit :Mars 2015, le plus chaud.


http://actu.orange.fr/monde/mars-2015-a ... 9aslK.html
bonjour Didier et bonjour à toutes et tous ,
ce qui est préoccupant vis à vis de ces printemps de plus en plus chaud et sec , c'est le manque de pluie , en ce moment , il fait 13 degrés , le ciel est couvert
et il ne pleut pas , ce matin , il est tombé 3 gouttes de misère et au bout d'une heure plus rien , les prémices d'une sécheresse qui va débuté tôt au printemps
mars et avril toujours si peu arrosés depuis 2 ans , la terre a soif et la nature s'est réveillée et à besoin de beaucoup d'eau , le même problème récurant depuis
2 ans , voilà le triste constat que je fais aujourd'hui en attendant un peu de pluie pour sauver une saison bien compromise , bonne journée :happy:
Image

Avatar du membre
Pupuce25
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2892
Enregistré le : 20 mai 2014, 23:01
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pontarlier (Doubs)

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par Pupuce25 » 25 avr. 2015, 23:42

Pat25 a écrit :
Didier a écrit :Mars 2015, le plus chaud.


http://actu.orange.fr/monde/mars-2015-a ... 9aslK.html
bonjour Didier et bonjour à toutes et tous ,
ce qui est préoccupant vis à vis de ces printemps de plus en plus chaud et sec , c'est le manque de pluie , en ce moment , il fait 13 degrés , le ciel est couvert
et il ne pleut pas , ce matin , il est tombé 3 gouttes de misère et au bout d'une heure plus rien , les prémices d'une sécheresse qui va débuté tôt au printemps
mars et avril toujours si peu arrosés depuis 2 ans , la terre a soif et la nature s'est réveillée et à besoin de beaucoup d'eau , le même problème récurant depuis
2 ans , voilà le triste constat que je fais aujourd'hui en attendant un peu de pluie pour sauver une saison bien compromise , bonne journée :happy:
Pas de pluie au printemps mais... peut-être en été ? :az:
Comme l'année passée deux saisons inversé le printemps et l'été. :lo:

Bonne soirée!

Avatar du membre
Pat25
Grand posteur
Grand posteur
Messages : 8746
Enregistré le : 15 sept. 2013, 10:04
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pontarlier (25) haut-Doubs

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par Pat25 » 28 avr. 2015, 08:23

bonjour à toutes et tous ,
nous sommes fin avril , la période de chaleur et de sécheresse est terminée , étrange année et comme l'année passée on a connu un mois d'avril
qui était loin d'être printanier avec des températures en montagne de près de 25 degrés , du jamais vu , si ce n'est pas un dérèglement climatique
maintenant la pluie bienfaisante est revenue , les rivières vont se pouvoir se remplir , maintenant attendons patiemment l'œuvre de la pluie pour une
nouvelle saison , mai et son muguet et juin pour les premiers cèpes et girolles , bonne journée . :happy: :happy: :happy:
Image

CristaudeHauguernes
Connaisseur(se)
Connaisseur(se)
Messages : 1695
Enregistré le : 18 mai 2013, 18:45
Etes vous un robot : Non
Localisation : Pyrénées-Atlantiques 64
Contact :

Re: printemps sec et dérèglement climatique .

Message par CristaudeHauguernes » 28 avr. 2015, 09:13

Salut à tous, salut Pat,
On lit plutôt le dérèglement climatique dans la redistribution régionale du temps qu'il fait en avril depuis quelques années. Je lis souvent ici que le nord-est n'en peut plus de sa sécheresse printanière, je n'en doute pas. Etrangement, alors que la tendance était un peu la même dans le sud-ouest, depuis trois ans, au moins jusqu'à fin-avril, nous n'en pouvons plus de la pluie.
Le fait qu'il puisse faire (très) chaud en avril, du moins dans mes terres sudistes, ne m'étonne ni ne m'inquiète outre-mesure. Le mois d'avril est un mois charnière, sujet à de très fortes variations, pouvant être totalement estival ou hivernal selon les années. Je me souviens des mois d'avril 1985 et 1987, surtout le premier, particulièrement chaud. Mais il y avait eu aussi avril 1986, exceptionnellement froid. Ce qui irait dans le sens du réchauffement/dérèglement climatique est cette tendance lourde à de plus en plus de mois d'avril plus chauds depuis 15 ans. Dans le sud-ouest nous avons des mois d'avril versatiles et déjantés, avec des pics à 30 degrés souvent isolés mais récurrents en première quinzaine depuis 2011, mais contrebalancés par une deuxième souvent plus fraîche et pluvieuse, de sorte que dans la moyenne, l'écart aux normales mensuelles s'estompe. Je note aussi mais peut-être Est-ce temporaire, que les températures ne parviennent plus à s'abaisser au seuil de la gelée depuis quelques années en avril. Et les températures minimales, en l'absence de vents de nord ou période froide, approchent souvent la barre des 10 degrés, ce qui n'est pas pour déplaire aux cèpes. Voilà, sur la tendance lourde, avec de grosses disparités régionales et cette réserve que les mois d'avril sont bien plus versatiles que les mois de mars par exemple, il semble que tu aies raison. Mais nous manquons de recul par rapport à notre perception du temps au moment où nous écrivons.

Cristau
Notre "Liberté !" au présent creuse le tombeau du vivant.
Bien peu naissent raisonnables, l'époque n'arrange rien.
Croire ne me satisfait pas, je cherche des preuves.
http://www.cristau-de-hauguerne.net/

Répondre