Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Image Aucune détermination faite ici ne permet de garantir la comestibilité des champignons présentés dans cette rubrique. Image
Règles du forum
Image Aucune détermination faite sur ce forum ne permet de garantir la comestibilité des champignons présentés dans cette rubrique. Image

- A l'inscription d'un nouveau membre, passer par la case Présentation ! (Vous ne toucherez pas 20.000 francs) viewtopic.php?f=5&t=13052
- A lire avant de poster dans cette rubrique viewtopic.php?f=6&t=13146
- Un champignon par demande/par post
- Edition du titre en respectant cette forme: Si validé par plusieurs membres et par vous même : Titre d'origine [Nom du champignon après détermination] Aide par ici viewtopic.php?f=34&t=19823
- Avant de poster les premières photos, voir le mode d'emploi viewtopic.php?f=45&t=13077
Répondre
Avatar du membre
Orion
Promeneur(se)
Promeneur(se)
Messages : 210
Enregistré le : 26 oct. 2016, 11:24
Etes vous un robot : Non
Localisation : Seine-et-Marne

Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Message par Orion » 06 déc. 2018, 18:38

Bonjour à tous.

Dans un ultime élan, je suis allé visiter un coin où j'avais trouvé des cèpes et des chanterelles, l'an dernier. Rien à l'horizon, à part un assez grand nombre de Macrolepiota, genre dont je suis peu familier. Depuis le temps que j'en trouve en les rejettant par peur de consommer quelque chose de mauvais, je me suis dit que j'aimerais bien y goûter, quand même...

Je suis allé voir le pharmacien, qui semble considérer que ce sont des variétés comestibles, tout en hésitant sur leur espèce exacte. Je me permets donc de vous solliciter pour savoir si j'ai affaire à une seule et même espèce, avec des variantes, ou à plusieurs espèces dont certaines devraient être éliminées.

En effet, là où j'aurais hâtivement conclu à une ribambelle de coulemelles, en regardant de plus près, je constate que tous les stipes ne sont pas nettement chinés et certains specimens ont l'air plus mamelonnés que d'autres. Tous, en revanche, on bien un anneau complexe nettement coulissant.

Pour faciliter d'éventuelles distinctions et favoriser le repérage, j'ai ajouté des numéros sur les photos (le chapeau du 6 est masqué, désolé, je pourrai le reprendre si besoin).

Image
Image
Image

Je vous remercie d'avance pour votre aide au sujet de ces specimens.

Avatar du membre
Jes
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2039
Enregistré le : 06 oct. 2013, 23:45
Etes vous un robot : Non
Localisation : Versailles

Re: Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Message par Jes » 11 déc. 2018, 04:00

Salut

à priori, j'aurais tendance à dire qu'elles sont toutes de la même espèce.

Maintenant, le pharmacien qui n'a pas pu/voulu mettre un nom précis dessus connaissait leur taille.
Nous, non...

On ne sait pas non plus si la chair est immuable, brunissante, rougissante...

à priori, ça ressemble à des Coulemelles.
Mais bon, difficile d'être affirmatif, en ce qui concerne l'espèce exacte.

Avatar du membre
Orion
Promeneur(se)
Promeneur(se)
Messages : 210
Enregistré le : 26 oct. 2016, 11:24
Etes vous un robot : Non
Localisation : Seine-et-Marne

Re: Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Message par Orion » 11 déc. 2018, 08:59

Merci pour ta réponse, Jes.

Pour ce qui est du rougissement, je n'en ai pas parlé à la fois car je n'avais pas encore coupé les specimens pour pouvoir les photographier et surtout parce que j'avais du mal à me représenter ce qu'on entend par "rougissement". Par exemple, aucune ne présentait de net rougissement semblable à celui qu'on peut voir sur la photographie de Macrolepiota venata (sur le pied) dans le GEPR. Grattée, la peau des stipes laissait place à une chair de couleur semblable, brun-gris.
J'ai coupé deux exemplaires, sans constater de rougissement de la chair à l'intérieur.

Les chapeaux mesuraient, je dirais, entre 8-10 et 20 cm.

A défaut d'identifier l'espèce exacte, saurais-tu me dire s'il y a pour des espèces visuellement semblables, un risque de confusion avec un toxique proche ? Toujours très prudent, je n'ai jamais osé y goûter. Je vois bien la M. venata, mais elle est d'apparence très différente, sur la photographie du GEPR : peut-être n'est-ce pas toujours le cas ?

Merci encore pour ta réponse, et merci d'avance pour d'éventuels compléments.

Avatar du membre
Jes
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2039
Enregistré le : 06 oct. 2013, 23:45
Etes vous un robot : Non
Localisation : Versailles

Re: Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Message par Jes » 11 déc. 2018, 23:36

Orion a écrit :A défaut d'identifier l'espèce exacte, saurais-tu me dire s'il y a pour des espèces visuellement semblables, un risque de confusion avec un toxique proche ? Toujours très prudent, je n'ai jamais osé y goûter. Je vois bien la M. venata, mais elle est d'apparence très différente, sur la photographie du GEPR : peut-être n'est-ce pas toujours le cas ?
Pour le débutant non attentif, une confusion avec les espèces désormais classées dans le genre Chlorophyllum est facile. (M. venenata que tu cites, M. rhacodes, ont une chair très vite rougissante, puis brunissante, et un pied non chiné).

Pour ce qui est des Macrolepiota à pied chiné, je cite champyves qui cite Courtecuisse:
Toutes les macrolépiotes à pied chiné sont comestibles.
Dans cette petite phrase deux points très importants sont à respecter :

1) macrolépiotes, à savoir : - de grande taille >10 cm - lames libres - pied creux - anneau - sporée blanche ;
2) pied tigré : ponctué de chinures plus ou moins foncées sur fond clair.
Source << à lire!


A titre de comparaison: Un probable Chlorophyllum rhacodes.
Vu de dessus, la différence n'est pas forcément flagrante.
Vu de dessous, quelques secondes seulement après avoir retiré le pied, y a pas photo:

Image
Image

Avatar du membre
Orion
Promeneur(se)
Promeneur(se)
Messages : 210
Enregistré le : 26 oct. 2016, 11:24
Etes vous un robot : Non
Localisation : Seine-et-Marne

Re: Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Message par Orion » 12 déc. 2018, 17:41

Merci beaucoup pour ces précisions, Jes. :happy:

Je prends bonne note de l'importance d'avoir un pied chiné (ce qui demande, si j'ai bien compris, d'avoir des specimens matures car c'est en poussant que le revêtement du pied se chine).

Avatar du membre
GEGE
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2233
Enregistré le : 05 nov. 2006, 11:34
Localisation : Haguenau
Contact :

Re: Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Message par GEGE » 13 déc. 2018, 18:46

Une récolte qui fait partie à mon avis du complexe M.mastoidea M.gracilenta M.konradii .point commun , chapeau mamelonné
squames labiles radiales . pied à gros bulbe ,fines zébrures sur stipe brunissant à la pression .pousse tardive .
Un casse tête selon les auteurs consultés ,certains synonymisent les trois taxons ,d'autres en font des espèces à part entière .
M .Konradii taille du chapeau 10 à 15 cm dans le Jahn nette préférence pour les hêtraies sur sol argilo-calcaire rarement sous épicéa sols siliceux .
Bresadola et Cetto décrivent M. gracilenta avec un pied 12 à 15 cm chapeau 8 à 12 cm faiblement voir non mamelonné sur sols siliceux pousse estival .
Pour A Ricken .M.gracilenta pied 11 cm chapeau 5 cm fortement mamelonné ...............
Bref ,comestibles ils le sont pour les avoir consommés après l'aval d'un mycologue reconnu .
J'ignore si les épithètes '-gracilenta mastoidea et Konradii - ont définitivement été synonymisés à l"heure actuel .

Avatar du membre
ecmyco
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2267
Enregistré le : 15 juil. 2007, 11:54
Localisation : Quelque part dans un terrier, en France du Nord-Est.
Contact :

Re: Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Message par ecmyco » 27 janv. 2019, 01:27

Jes a écrit :
A titre de comparaison: Un probable Chlorophyllum rhacodes.
Vu de dessus, la différence n'est pas forcément flagrante.
Vu de dessous, quelques secondes seulement après avoir retiré le pied, y a pas photo:

Image
Image
Pour moi, ici un Macrolepiota rhacodes normal, avec son "rougissement carotte" et sa chair à odeur de carotte.

Avatar du membre
ecmyco
Passionné(e)
Passionné(e)
Messages : 2267
Enregistré le : 15 juil. 2007, 11:54
Localisation : Quelque part dans un terrier, en France du Nord-Est.
Contact :

Re: Macrolepiota... mais laquelle/lesquelles ?

Message par ecmyco » 27 janv. 2019, 01:30

GEGE a écrit :Une récolte qui fait partie à mon avis du complexe M.mastoidea M.gracilenta M.konradii .point commun , chapeau mamelonné
squames labiles radiales . pied à gros bulbe ,fines zébrures sur stipe brunissant à la pression .pousse tardive .
Un casse tête selon les auteurs consultés ,certains synonymisent les trois taxons ,d'autres en font des espèces à part entière .
M .Konradii taille du chapeau 10 à 15 cm dans le Jahn nette préférence pour les hêtraies sur sol argilo-calcaire rarement sous épicéa sols siliceux .
Bresadola et Cetto décrivent M. gracilenta avec un pied 12 à 15 cm chapeau 8 à 12 cm faiblement voir non mamelonné sur sols siliceux pousse estival .
Pour A Ricken .M.gracilenta pied 11 cm chapeau 5 cm fortement mamelonné ...............
Bref ,comestibles ils le sont pour les avoir consommés après l'aval d'un mycologue reconnu .
J'ignore si les épithètes '-gracilenta mastoidea et Konradii - ont définitivement été synonymisés à l"heure actuel .
D'accord pour une lépiote de ce "complexe". Pour Macrolepiota konradii, je la trouve aussi sur sol siliceux ou sableux-caillouteux acide, dans la hêtraie, communément, en Moselle. C'est la plus commune chez moi.

Répondre