Page 1 sur 1

Mousserons : jusqu'à quand les récolter

Posté : 25 oct. 2020, 23:24
par Orion
Bonsoir.

J'ai trouvé près de chez moi ce que je pense être des mousserons (Marasmius oreades). Cependant, la majorité se sont éclaircis car ils ont dû sortir il y a assez longtemps (on sait que les marasmes ont tendance à être revigorés par la pluie). Je me demande donc jusqu'à quand on peut les cueillir pour les faire sécher : est-ce qu'il est trop tard pour ceux qui ont blanchi car ils sont sortis il y a une à deux semaines ou est-ce qu'ils peuvent encore être récoltés ?
IMG_20201025_143651.jpg
IMG_20201025_143651.jpg (155.37 Kio) Vu 507 fois
IMG_20201025_143833.jpg
IMG_20201025_143833.jpg (163.01 Kio) Vu 506 fois
Merci d'avance.

Re: Mousserons : jusqu'à quand les récolter

Posté : 04 nov. 2020, 23:19
par Jes
Salut

Désolé pour la réponse probablement trop tardive: je n'avais pas vu ce sujet
Orion a écrit :
25 oct. 2020, 23:24
J'ai trouvé près de chez moi ce que je pense être des mousserons (Marasmius oreades)
Ne vaudrait-il pas mieux commencer par être sûr? :stick:
(faciles à confondre avec quelques autres, surtout quand ils commencent à sécher...)
Orion a écrit :
25 oct. 2020, 23:24
Je me demande donc jusqu'à quand on peut les cueillir pour les faire sécher : est-ce qu'il est trop tard pour ceux qui ont blanchi car ils sont sortis il y a une à deux semaines ou est-ce qu'ils peuvent encore être récoltés ?
à priori, ce n'est pas tellement avec l'âge qu'il se décolorent, mais en séchant.
Et de manière générale, pour le séchage, il vaut mieux ramasser par temps sec.
Ce genre de petits champis sèchent vite (une journée ensoleillée suffit pour qu'ils palissent ainsi), mais ils sont souvent très vite véreux... et je ne suis pas sûr qu'il y en ait beaucoup qui puissent persister (sains) une à deux semaines!

Re: Mousserons : jusqu'à quand les récolter

Posté : 04 nov. 2020, 23:23
par Orion
Ce n'est pas grave : merci quand même. J'ai conforté ma détermination - j'ai le doute comme méthode et je ne prends jamais aucun risque - et j'ai récolté les exemplaires encore en bon état (de quoi remplir un bocal de mousserons séchés : c'est une récolte sympathique). Quelques uns étaient véreux, mais pas la majorité, heureusement.

Ce qui est surprenant avec cette espèce, c'est son caractère reviviscent : ils ressuscitent à chaque averse ! Du coup, il n'est pas toujours aisé, après une pluie, de savoir s'ils sont bien frais ou s'ils sont vieux et ont repris un petit coup de jeune grâce à l'humidité.